Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/01/2015

L'inenvisagé

Boubat cerisiers en fleurs.jpg

Edouard Boubat : cerisiers en fleurs

 

Le premier janvier 2014, j’étais un jeune marié persuadé de filer le parfait amour jusqu’à mes derniers jours.

Le premier janvier 2014, je devais bientôt aller vivre dans une maison dans laquelle je ne reviendrai sans doute jamais.

Le premier janvier 2014, je vivais en un lieu dans lequel je ne reviendrai plus.

Le premier janvier 2014, je n’avais encore jamais fait de voyage chamanique.

Le premier janvier 2014, le Tarot chamanique n’existait pas encore.

Le premier janvier 2014, je ne pensais pas qu’un jour je commencerais une quête concernant la guérison par les mains.

Le premier janvier 2014, je n’avais pas rencontré l’Emerveillée en ses Terres.

Le premier janvier 2014, je ne savais pas encore à quel point j’étais entouré d’amis merveilleux.

Le premier janvier 2014, j’ignorais de quelles infinies ressources de vie je saurais disposer à partir d’un jour où j’ai cru perdre presque tout.

Le premier janvier 2014, je ne savais pas que les blessures, si elles ne vous brûlent pas, sont des initiatrices extraordinaires qu’il faut savoir aimer.

Comme me le suggérait une amie, il nous revient d’apprendre à accepter l’inenvisagé

Au premier janvier 2015, je me dis oui, que l’année 2014 fut l’année de tous les inenvisagés, pour le meilleur et pour le pire. Et qu’il y en aura d’autres. Et que nous devons l’apprendre…

L’inenvisagé, comme une initiation sans fin, un apprentissage sans cesse recommencé…

Quels inenvisagés au premier janvier 2016 ?

En tout cas, je te les souhaite les plus beaux et les plus inspirants possible...

Commentaires

Formidable
5 sur 5
oui. Tout comme les "premières fois"...je dis que tant qu'il y en a nous sommes encore vraiment vivants vivants

Écrit par : Laure | 02/01/2015

Eh oui...on commence l'année en se disant parfois que "rien ne change jamais", qu'il n'y aura "rien de nouveau sous le soleil"...mais c'est sans compter avec la richesse infinie de la vie qui fait et défait sans cesse ce que nous croyons immuable, et qui nous réinvente sans cesse de nouveaux chemins...

Je te dis "merci" pour ce blog si riche ...riche d'une sensibilité hors du commun...et je te souhaite d'accueillir ce qui viendra avec justement cette sensibilité qui te caractérise...

Très amicalement.

Écrit par : La Licorne | 02/01/2015

C'est très beau, très touchant, si vrai, si humain.
Merci Dominique. Bonne Année à toi, à tous.

Écrit par : Patricia Gaillard | 02/01/2015

Accepter l'inenvisagé...
Pouvoir le gérer...
Savoir que notre vie nous appartient...
Continuer la route...
Sous le cerisier en fleurs de Boubat...
Très belle et bonne année Dominique

Écrit par : Françoise | 02/01/2015

Les commentaires sont fermés.