Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/07/2014

des nouvelles

Land art.jpg

Oeuvre de l'artiste coréen  Lee Jae-Hyo

 

C'était au cœur de l'été. La Dame était loin de l'autre côté de la mer, et elle aussi baignée dans un autre monde sans possibilité de donner de nouvelles. Le travail était tranquille, ennuyeux -et de plus en plus, mais tranquille.

Depuis combien de temps n'avait-il pas donné de nouvelles sur ce blog ? Il était lui aussi entré dans un repli du temps, un espace temps par lequel il ne serait plus jamais le même. Il était en train d'écrire deux livres : un livre de fiction pour enfant et un autre sur le Tarot. Sur ce dernier il n'en dirait pas plus pour l'instant tant tout cela semblait procéder à la fois d'une logique impérieuse et absolue, et par ailleurs d'une impossibilité à expliquer de façon simple ce qui se passait exactement...

Que veux-tu, c'était sa vie qui basculait ; c'était comme une immense porte qui d'un coup s'était ouverte et ce qu'il découvrait et expérimentait venait chambouler, et ses croyances, et son image du monde, et ce qu'il se pensait capable de faire ou de ne pas faire.

Quand le temps sera venu, il dira ; quand il aura fini cette formation hors norme qu'il suivait, quand il aura les quelques confirmations qui lui manquent et quand il aurait terminé sa mue.

Pour l'heure, il était étudiant, disciple, apprenant ; et ses enseignants étaient d'une nature à ce point particulière qu'il n'arrivait pas encore à en parler. Il était entré dans le monde de l'esprit et des esprits, et rien qu'en écrivant ceci, ces quelques mots : "des esprits", il savait que cette métamorphose en cours en dérouterait plus d'un et en fascinerait d'autres, voire les mêmes. Il savait que ce qui était en jeu l'obligeait à "devenir lui-même" quel que soit ce qu'il devrait ensuite affronter. Il avait trouvé un sens, sa nature profonde, une mission, et c'était comme si la Vie se mettait d'un coup à chanter d'une voix qu'il ne lui connaissait pas mais qui était d'une beauté sidérante...

Pour l'heure, il ne savait pas trop quoi faire de ce blog, alors il attendait que tout devienne clair : l'arrêter ou le faire passer lui aussi de l'autre côté. Il verra bien, en attendant, retour à ses ouvrages...

Commentaires

La vie et ses chemins...mystérieux...!

Ne pas oublier ceux, celles qui aiment encore flâner sur ce blog...ce sentier au "bois dormant"...:-)

Écrit par : La Licorne | 22/07/2014

Les commentaires sont fermés.