Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/06/2014

Le voyageur des Arcanes : le Bateleur

le Bateleur.jpg

 

Pendant qu'il marchait vers le désert et son lieu de rendez-vous, un aigle immense le suivait de son vol impérial.

Le Bateleur est là, présence presque incongrue en ce désert sans vie humaine, l'attendant devant sa table. Il a une voix pour ainsi dire enfantine, légère, joueuse. Il lui dit :

"Je suis le Bateleur. C'est moi ! Je suis celui qui essaie. pour ce faire, j'ai tout ce qu'il faut : des cubes, des carrés, des cercles, des pots... J'ai même un couteau ! Je peux trancher, couper. Je suis un diseur, un baratineur. J'ai à voir avec l'innocence tout autant qu'avec la rouerie. Le buisson entre mes jambes ? C'est mon buisson ardent ! Mon feu sacré et secret !

Ma table est solide. Comment tient-elle avec ses trois pieds ? Elle tient parce que j'y crois. Je suis la carte de la confiance !

Je regarde en arrière vers mes origines, parce que l'on ne peut avancer que si on sait d'où l'on vient. Après moi, c'est la Papesse. Là, ça devient sérieux (comme un Pape !) ; on ne rigole plus. Moi, j'aime rire et jouer. je suis vêtu comme un arlequin parce que je suis vêtu de mes rêves. Je suis métissé et tissé de mes rêves et de mes projets. Quand j'apparais dans un tirage, c'est que quelque chose doit être essayé, tenté. Si je suis mal placé dans le tirage, c'est que quelque chose n'a pas été fait ; pas été tenté ; un embryon mal né ; pas né.

J'aime parler. J'aime aussi l'embrouille, je suis capable de tout. Et puis, j'ai mon bâton ! Les fées ont leur baguette, moi j'ai mon bâton de pouvoir ! Je suis celui qui veut, pour le meilleur et pour le pire...

Ça m'a fait plaisir de parler avec toi. Faudra que tu reviennes. Après le Mat : le Bateleur. Le sac du Mat... Tiens, au fait, qu'est ce qu'il y a dans ce sac ? Ben, ce qui est sur ma table tiens ! Oui, c'est moi qui utilise les biens rangés dans le sac du Mat ! D'ailleurs, le Mat, je le regarde, sans doute son sac que je reluque... Et dire que je n'y avais jamais pensé ! Il faut croire que tu m'inspires. Reviens quand tu veux hein...

Bon aller, faut que j'y aille !"

Joignant le geste à la parole, il met la table et ses affaires dans une charrette tirée par un âne et disparaît dans un nuage de poussière...

Pendant ce temps, l'aigle continuait de faire des grands tours dans le ciel.

Plus tard, le voyageur retrouvera l'homme en noir rencontré lors de sa visite au Mat. Celui-ci, lui fera un sublime cadeau qui doit rester secret...

La suivante est la Papesse, celle qui vit recluse. Le voyageur arrivera t-il à la trouver ?

Les commentaires sont fermés.