Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/05/2013

Dans les forêts de Sibérie

dans les forêts de sibérie.jpg

 

Je serais sans doute incapable de partir vivre six mois dans une cabane en Sibérie en plein hiver avec moins 40 dehors. C'est cependant l'avantage de la littérature : elle nous permet de vivre des expériences par procuration nonobstant notre pleutrerie.

En tout cas, Sylvain Tesson l'a fait, et le livre qui en résulte est à lire toute affaire cessante, parce que ce qui y est écrit est magnifique.  Certes, je n'irai jamais seul dans une cabane sibérienne, mais je sais pouvoir faire mienne presque toutes les phrases de ce livre. Un livre sur le silence, la présence au monde, un hymne à la nature et à la vie, dans la foulée d'un Thoreau et de tous les ermites volontaires et écrivains, y compris, même s'il n'en parle pas, les poètes vagabonds japonais (comme Basho) qui écrivaient des haïkus.

J'ai cherché quelques extraits à te citer, mais cela serait revenu à recopier presque tout le livre. Je te laisse quand même celui-ci, parce que je l'ai lu hier :

"A 8 heures, je dresse ma table. Ce soir, une soupe, des pâtes, du Tabasco, du thé, vingt cinq centilitres de vodka et une Partagas cubain en tube. Le Tabasco permet d'avaler n'importe quoi avec l'impression de manger quelque chose. Avant de dormir, j'allume un cierge devant la photo de ma petite chérie et je fume en regardant la flamme danser sur son visage. De quoi se plaignent les amants éloignés ? Pour se consoler, il suffit de croire à l'incarnation de l'être dans l'icône. Je souffle les lampes à huile et me couche.

Aujourd'hui, je n'ai nui à aucun être vivant de cette planète. Ne pas nuire. Étrange que les anachorètes du désert n'avancent jamais ce beau souci dans les explications de leur retraite (...) Après une journée dans la cabane des Cèdres du Nord, on peut se le dire en se regardant dans les glaces."

Ce livre a obtenu le prix Médicis essai en 2011 et s'avère un véritable phénomène de librairie. Un symptôme sans doute d'une époque qui confusément aspire à retrouver un essentiel.

En tout cas, lis-le, tu me remercieras après...

Commentaires

Je l'ai lu récemment
Ce n'est pas celui que je préfère delui mais j'en ai écrit deux articles tout de même, car très emballée au début puis un peu raplapla sur la fin
Tesson reste un auteur que j'adore lire . l'Axe du Loup, Petit traité de..., Eloge de...
IL redonne envie de lire quand on ne lisait plus, comme c'était mon cas depuis janvier alors Chapeau !

Écrit par : Laure | 21/05/2013

J'aime cet auteur...mais je connais surtout ses "aphorismes", très savoureux !

Écrit par : La Licorne | 22/05/2013

Les commentaires sont fermés.